Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Voici des exemples d’affaires résolues par le cabinet Secnazi Leiba :

Voici des exemples d’affaires résolues par le cabinet Secnazi Leiba :

Le 08 décembre 2015
Le cabinet a pu obtenir les indemnisations suivantes dans diverses affaires citées ici à titre d’exemples :

 

  • Monsieur Z : 450.000 €

Monsieur Z, âgé de 47 ans et de nationalité israélienne, était en vacances en France. Il marchait dans la rue quand une voiture l’a renversé. Il a perdu connaissance. M. Z a été transféré à l’hôpital en réanimation. Ont été diagnostiqués : 

-                Un  traumatisme crânien avec otorragie droite et plaie du pavillon de l’oreille droite,

-                Une hémorragie sous-arachnoidienne visible au niveau des sillons pariétaux temporaux gauches, une fracture longitudinale de la pyramide pétreuse droite associée à un épanchement hématique des cellules mastoïdiennes et un épanchement hématique de la caisse du tympan ainsi qu’un épanchement hématique du sinus sphénoïdal droit,

-                Un hématome pariétal gauche périphérique de 30 mm de diamètre, œdème compris, apparu entre les deux examens. 

Monsieur Z n’a pu travailler pendant cinq mois, et a conservé des séquelles neurologiques légères après consolidation. 

Son DFP a été évalué à 30 %. 

  • Monsieur L : 130.000 €

Un homme âgé de 76 ans circulait à bicyclette quand il a été percuté par une voiture qui l’a fait chuter. Un traumatisme crânien a été diagnostiqué avec perte de conscience. 

M. L a été opéré et s’est remis après quelques mois, à l’exception d’une épilepsie pour laquelle il conservait un traitement à vie. 

Son DFP a été évalué à 30%.

  • Mademoiselle D : 70.000 €

Une petite fille de 4 ans a perdu son père, décédé dans un accident de la circulation. Ses parents étaient divorcés et elle vivait avec sa mère, son père demeurant dans un autre pays. 

  • Monsieur J : 60.000 €

Monsieur J, âgé de 60 ans, conduisait sa voiture lorsque la voiture derrière lui l’a percuté. Un traumatisme crânien a été diagnostiqué sans perte de connaissance. Monsieur J n’a pu travailler pendant des mois. Il a finalement totalement récupéré.  

  • Monsieur S : 50.000 €

Monsieur S, âgé de 70 ans, est tombé sur un terrain de golf au sein du club dont il était membre alors qu’il était en cours de partie, entre deux trous. Le terrain était particulièrement glissant du fait du revêtement placé à cet endroit, qui était devenu particulièrement dangereux avec la pluie. 

Monsieur S s’est cassé le poignet et a conservé un léger traumatisme. 

Son DFP a été évalué à 8%.

 

t