Le handicap a été défini par la loi du 11 février 2005, qui énonce également les droits des personnes handicapées. Il s’agit de « toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un poly-handicap ou d’un trouble de santé invalidant ».

Les textes

La loi du 11 février 2005, dite loi handicap, marque une évolution primordiale dans la reconnaissance des droits des personnes handicapées.
La loi prévoit que chaque personne handicapée, enfant, adolescent ou adulte, un droit à la solidarité nationale, qui lui garantit l’accès aux droits de l’être humain et à l’exercice de sa citoyenneté.

Cinq points peuvent être évoqués ici.

Premièrement, la personne handicapée a droit à une prestation de compensation versée mensuellement. La prestation de compensation peut être affectée à son besoin d’aide, à son aménagement, à son véhicule, à des charges spécifiques ou exceptionnelles, à l’attribution et à l’entretien des aides animalières.
La personne handicapée a également droit à l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Deuxièmement, la loi prévoit la scolarisation des enfants, des adolescents ou des adultes ayant un handicap ou un trouble de la santé invalidant.

Troisièmement, concernant l’emploi des personnes handicapées, la loi énonce un principe de non-discrimination.

Quatrièmement, l’accessibilité des locaux aux personnes handicapées est rendue obligatoire.

Les maisons départementales des personnes handicapées ou MDPH sont créées et instituées comme lieu unique dans chaque département et pour l’accueil, l’information, l’accompagnement des personnes atteintes de handicap.

La réinsertion des personnes atteintes de handicap est favorisée par l’existence d’institutions dont le rôle est d’aider à retrouver une vie familiale, sociale et professionnelle.

1. Les MDPH, maisons départementales des personnes handicapées créées par la loi de 2005, sont présentes dans chaque département.

2. Les UEROS accueillent les personnes ayant des lésions cérébrales acquises. L’UEROS permet de faire le lien entre l’hôpital et la vie sociale, familiale et professionnelle.

3. Les FAM, foyers d’accueil médicalisés, accueillent les personnes atteintes d’un handicap pour les assister dans les actes de leur vie courante et pour leur assurer une surveillance médicale et les soins qu’elles ont.

4. Le SAMSAH, service d’accompagnement médico-social pour adulte handicapé, institué par le décret du 11 mars 2005, est destiné à favoriser les liens sociaux et professionnels des personnes handicapées et leur accès aux services proposés par la collectivité.

5. Les MAS, maisons d’accueil spécialisées, accueillant les personnes atteintes d’un handicap graves nécessitant des soins constants qui sont de nature à l’autonomie. Les MAS leur offrant un hébergement, une surveillance médicale, une assistance dans les actes de la vie courante.