Myocardite après vaccination Covid : l’Indemnisation par l’Oniam

Myocardite après vaccination Covid - l’Indemnisation par l’Oniam

L’histoire de M. X, confronté à des effets secondaires, plus précisément, une myocardite suite à sa vaccination contre le COVID-19, illustre un défi plus large auquel font face de nombreuses victimes en quête d’indemnisation. Alors que l’ONIAM a déjà indemnisé des cas similaires, ce contexte national révèle l’ampleur et la complexité de la réponse à ces événements post-vaccination.

De l’Épreuve Médicale à la Requête en Justice : Le Parcours de M. X

M. X, professeur de sport dans l’enseignement secondaire, avait des projets ambitieux pour sa carrière, notamment de passer son agrégation d’EPS. Cependant, une série d’événements suite à sa vaccination contre le Covid-19 ont bouleversé sa vie.

Le 19 mai 2021 marque le début d’une épreuve inattendue pour M. X : il reçoit sa première dose du vaccin Moderna. Deux jours plus tard, la vie de M. X bascule. Alors qu’il allait chercher sa fille à l’école, un malaise le frappe, s’assoit sur un banc et il subit un arrêt cardiaque. Les pompiers le réaniment devant sa fille.

Son état nécessite un transfert à l’hôpital de Versailles, où il subit douze chocs électriques. Le 25 janvier, sa condition s’aggrave avec un orage rythmique nécessitant 14 chocs électriques externes. Monsieur X est transféré à l’hôpital de la Pitié où une IRM confirme deux AVC de petites tailles. Le médecin a fait un signalement de pharmacovigilance. Le diagnostic est alarmant : myocardite aiguë. Un Reveal lui a été implanté.

Le 1er mars il a été hospitalisé dans un centre cardiologique de réadaptation. Il n’a pu rentrer à son domicile que le 23 mars, plus de deux mois après son accident, avec un traitement lourd : Bidoprolol, un bêtabloquant, et Ramipril.

Il avait été précisé à M. X par l’équipe de rythmologie qu’il existait un risque de récidive des troubles du rythme ventriculaire chez 50% des patients ayant présenté un trouble du rythme ventriculaire en phase aiguë de myocardite.

Covid-19

Le Parcours d’Indemnisation

À la fin de l’année 2021, M. X, seul pour élever sa fille et luttant contre des problèmes cardiaques, contacte le cabinet de Maître Raphaële Secnazi Leiba pour faire une demande d’indemnisation de ses dommages corporels. L’ONIAM reconnaît le lien de causalité entre la vaccination et sa myocardite. Assisté d’un médecin-conseil cardiologue, l’expertise évalue ses préjudices.

Les conclusions initiales de l’expertise incluent un déficit fonctionnel permanent de 20%, une aide humaine de 8 heures par semaine avant consolidation, des souffrances endurées notées à 5/7, et un préjudice professionnel minimisé. Après production d’un dire et d’un second rapport par le cabinet de Maître Raphaële Secnazi Leiba, le rapport définitif du 5 janvier 2023 ajuste ces chiffres : un déficit fonctionnel permanent de 30%, une aide humaine avant consolidation étendue à 24h par jour pour les enfants pendant son hospitalisation et à 14h par semaine après, des souffrances endurées à 5,5/7, et la reconnaissance d’un préjudice professionnel. L’ONIAM propose finalement une indemnisation de 100 000 €, en dehors des préjudices professionnels encore en cours d’évaluation. En effet, le préjudice professionnel (perte de gains professionnels actuels et futurs et incidence professionnelle) est en cours de chiffrage par l’ONIAM.


Le parcours de Monsieur X met en lumière les défis auxquels les certains peuvent être confrontés suite à des complications médicales rares. Son histoire souligne l’importance de l’accompagnement juridique dans le processus d’indemnisation et rappelle la nécessité de soutien empathique et professionnel pour les victimes de tels événements.

Contexte National et Indemnisation par l’ONIAM

Selon des informations récentes divulguées au Sénat, l’ONIAM a indemnisé 72 personnes ayant souffert d’effets secondaires suite à une vaccination contre le Covid, principalement des myocardites et des péricardites. Cela sur un total de 1 020 demandes d’indemnisation reçues, avec 768 dossiers toujours en cours d’instruction. Ces chiffres soulignent l’importance de la vigilance et du suivi post-vaccination, bien que ces complications demeurent rares au regard des 150 millions de doses administrées en France.

Un Aperçu des Indemnisations

Un article de France Inter révèle que, bien que les montants exacts pour les cas post-vaccination n’aient pas été divulgués, l’indemnité moyenne versée par l’ONIAM pour tous les accidents médicaux en 2022 était de 105 880 euros. Cette donnée fournit un cadre de référence pour comprendre l’ordre de grandeur des soutiens financiers apportés aux victimes.

Un Équilibre entre Risque et Bénéfice

L’histoire de M. X, ainsi que les statistiques sur les indemnités versées par l’ONIAM, rappelle l’importance de la prudence dans le déploiement des campagnes de vaccination, tout en reconnaissant leur rôle crucial dans la lutte contre la pandémie. Les campagnes de vaccination ont permis de réduire significativement la morbidité et la mortalité liées au Covid-19, mais elles comportent aussi des risques, bien que minimes, qui nécessitent une attention et une prise en charge adéquates.

Pour ceux confrontés à des complications, le processus d’indemnisation par l’ONIAM se présente comme un soutien essentiel, soulignant la nécessité d’un accompagnement juridique et médical rigoureux. En mettant en lumière ces parcours, nous espérons non seulement offrir un soutien aux victimes mais aussi contribuer à une meilleure compréhension et gestion des risques sanitaires associés aux mesures de lutte contre la pandémie.

Contact : RSL Avocat des victimes de dommage corporel

Mon cabinet a, en effet, comme domaine d’activité principal la défense juridique des victimes de dommages corporels. Écoute, confiance et réactivité sont aussi indissociables de mon action d’accompagnement et de conseils généraux.

Avocate au barreau de Paris, j’accompagne les victimes d’accident dans toutes les démarches auxquelles elles sont soumises pour la réparation de leurs préjudices. Porter plainte, récupérer les dossiers médicaux, travailler en collaboration avec un ou plusieurs médecins-conseils, organiser l’expertise médicale, négocier avec la compagnie d’assurances ou engager une action procédurale. En bref, assister la victime à toutes les étapes du processus d’évaluation dans le but d’obtenir une indemnisation juste des préjudices subis.

Le cabinet est situé à Paris, dans le XVII arrondissement. Vous pouvez me contacter à l’aide des formulaires de demande d’information et de demande de rendez-vous, par téléphone au +33 (0) 1 84 74 45 75 ou par courriel : contact@rsl-avocat.com. Je vous répondrai dans les plus brefs délais.

En savoir plus sur l’indemnisation des accidents médicaux

<
ONIAM livres juridiques

L’indemnisation du risque médical par l’ONIAM

La procédure amiable diligentée par l’ONIAM.
indemnisation accident suite à vaccin covid

Indemnisation accident vaccination Covid : 2 cas de figure de réparation des préjudices.

L’indemnisation des victimes d’accident suite à un vaccin Covid est possible.
indemnisation erreur médicale

Indemnisation erreur médicale et faute médicale

Sous le terme accident médical on distingue plusieurs notions distinctes Lire la suite ↗
infection nosocomiale indemnisation

L’indemnisation de l’infection nosocomiale

On la définit en général comme étant une infection contractée au cours d’un acte de prévention, de diagnostic ou de soins. Lire l'article ↗
aléa thérapeutique et son indemnisation

Indemnisation aléa thérapeutique, comment obtenir réparation

L'indemnisation de l'aléa thérapeutique se fait, depuis la loi Kouchner, par la solidarité nationale. L’ONIAM est l'organisme désigné pour le faire. Lire ↗
les cci livres juridiques

CCI ou CRCI : Les Commissions de Conciliation et d’indemnisation

Les CCI ont une double mission, concilier et indemniser les accidents médicaux. En savoir plus ↗
Myocardite après vaccination Covid - l’Indemnisation par l’Oniam

Myocardite après vaccination Covid : l’Indemnisation par l’Oniam

Un exemple d'accident suite à une vaccination contre le Covid-19 Lire ↗
Jurisprudence accident médical

Jurisprudences majeures en matière d’accidents, de fautes et d’erreurs médicales en France

Les décisions de jurisprudence les plus importantes en France concernant les accidents, les fautes et les erreurs médicales. En savoir plus ↗
Minimiser les risques erreur médicale

Comment minimiser les risques d’erreur médicale : Un guide pour les patients

Les patients ont un rôle actif à jouer dans le processus de leur traitement. Avec une attitude proactive et une communication efficace ils peuvent éviter certains accidents. Lire ↗
Accidents médicaux, produits de santé

Accidents Liés à un Produit de Santé Défectueux

Ces produits ne sont pas infaillibles et, dans certains cas, ils peuvent malheureusement être défectueux. Lire ↗
>

Contextualisation avec des données statistiques sur la myocardite post-vaccination Covid-19

La myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, a été identifiée comme une complication rare mais sérieuse suite à la vaccination contre le Covid-19, particulièrement associée aux vaccins à ARNm comme ceux de Pfizer-BioNTech et Moderna. Bien que la majorité des cas de vaccination contre le Covid-19 se déroulent sans incident, l’identification de cas de myocardite, surtout chez les jeunes hommes et adolescents après la deuxième dose, a suscité une attention particulière de la part des autorités sanitaires et des chercheurs.

Accident suite à vaccination COVID-19

Fréquence des cas

Selon les données des centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) des États-Unis et de l’Agence européenne des médicaments (EMA), la myocardite post-vaccinale reste un événement rare. Les taux de myocardite signalés varient, mais une analyse des données disponibles suggère un taux d’environ 1 à 10 cas pour chaque 100 000 doses administrées, le risque étant plus élevé chez les hommes jeunes, notamment après la deuxième dose. Pour plus de détails, consulter le rapport du CDC sur les effets secondaires des vaccins Covid-19 (source) et les analyses de sécurité de l’ENSM (source).

Recherche et conclusions

Des études publiées dans des revues médicales de premier plan ont examiné ces cas, concluant que si le risque de myocardite existe, les bénéfices de la vaccination en termes de prévention des formes graves de Covid-19 et de réduction de la transmission du virus surpassent largement les risques de complications. La plupart des patients ayant développé une myocardite post-vaccinale ont présenté des symptômes légers et se sont rétablis rapidement avec un traitement standard pour la myocardite. Des études pertinentes peuvent être trouvées dans The Lancet et The New England Journal of Medicine.

Surveillance et recommandations

Les autorités sanitaires à travers le monde continuent de surveiller étroitement ces événements et ont mis en place des recommandations pour la prise en charge des personnes vaccinées, soulignant l’importance de la surveillance des symptômes et, dans certains cas, ajustant les recommandations de vaccination pour certains groupes d’âge ou populations à risque.

Importance de la vaccination

Il est crucial de noter que, malgré les risques de complications rares comme la myocardite, les campagnes de vaccination contre le Covid-19 ont joué un rôle déterminant dans la réduction de la morbidité et de la mortalité liées au virus, permettant un retour progressif à la normalité dans de nombreuses régions du monde.

La situation de M. X, bien que tragique, représente une facette rare de la réponse à la pandémie. Il est important que son histoire soit mise en lumière non seulement comme un rappel des risques, mais aussi dans le cadre plus large de l’effort mondial pour combattre le Covid-19, soulignant l’importance de l’équilibre entre bénéfices et risques dans les décisions de santé publique.