Le dommage corporel ou préjudice corporel est une des catégories de dommages dans les droits de tradition civiliste. Il est une atteinte à l’intégrité physique de la personne, c’est-à-dire au corps humain, comme par exemple les blessures, les préjudices esthétiques ou encore les souffrances physiques.

Aussi le droit du dommage corporel se rapporte à l’indemnisation des victimes qui veulent recevoir une réparation et des indemnités. Cette indemnisation provient généralement d’une compagnie d’assurance, une mutuelle ou d’un fond de garantie.

Mais cette réparation d’un dommage corporel n’est pas automatique. Ainsi en fonction de la cause du dommage corporel, il faut vérifier au préalable si le droit spécifique à appliquer peut donner lieu à réparation et sous quelles conditions. C’est le champ de l’expert en ce domaine, l’avocat des victimes de dommages corporels.

Il faut préciser que l’avocat spécialisé en droit du dommage corporel, a de bonnes notions médicales qu’il acquiert avec la pratique, l’aide des médecins et des études complémentaires.

Mais aussi, si le droit du dommage corporel indemnise une atteinte physique ou psychique, il est important de faire évaluer les blessures par un médecin-expert avant de pouvoir discuter des réparations et donc des indemnisations.

En conclusion, c’est l’avocat qui organise l’expertise, transmet les pièces, débat du dossier avec le médecin-conseil et la victime. Il participe à l’expertise, évalue les différents types de préjudices corporels subi, ainsi que les besoins en tierce personne et le préjudice professionnel. Le tout sera apprécié avec l’assistance du médecin-conseil de la victime du dommage corporel.

Quand doit-on contacter un avocat spécialisé en dommages corporels ?

Nous avons vu qu’un avocat en dommage corporel intervient lorsqu’il y a un blessé dans un accident de voiture, un accident de la vie, de sport ou à cause de la négligence d’autrui et vous avez besoin de quelqu’un qui se soucie de votre rétablissement, à la fois physique et financier.

En tant qu’avocat spécialisé en réparation du préjudice du dommage corporel, indépendant des compagnies d’assurances, vous pouvez compter sur équipe et moi pour vous guider à travers le système juridique et ainsi être certain que vos meilleurs intérêts sont représentés.

J’ai de l’expérience dans l’aide aux personnes qui ont été blessés. C’est un moment stressant et je sais que l’attention personnelle est indispensable. Quand vous avez une question, j’ai une réponse. J’informe à tout moment et ne ne laisse jamais laissé mon client dans le noir. Je suis avec lui à chaque étape du processus.

Si vous avez été impliqué dans un accident grave, vous vous sentez probablement dépassé. Vous pouvez être incertain de ce qu’il faut faire. Je peux vous aider à comprendre les options et déterminer les étapes à suivre.

Mes domaines d’interventions:

J’interviens dans tout type d’affaire relative à la réparation du dommage corporel et je représente exclusivement les victimes. J’agis pour assister, les défendre et aussi obtenir une indemnisation à hauteur de leur préjudice.

Les domaines d’intervention sont nombreux et peuvent parfois s’imbriquer :

  • les accidents de la circulation,
  • les accidents et catastrophes collectifs,
  • les accidents médicaux avec ou sans faute,
  • toutes les infractions portant atteinte à l’intégrité physique, agressions, viols, autres crimes,
  • les accidents du travail,
  • les accidents de la vie,
  • les attentats.

Aussi il existe de nombreux types de dommages corporels, et certains demandent des compétences spécifiques que j’ai obtenu, comme le sont les traumatismes crâniens et le handicap.

Je suis indépendante des compagnies d’assurance et je défend les victimes, quel que soit le type d’accident : erreur médicale, accident de la voie publique, accident de la route, accident de bus, accident de camion, accident d’avion, accident de vélo, accident de train, accident de la vie quotidienne, chute, agression sexuelle, accident sportif, accident de ski, accident en montagne…

Sans oublier que j’agis pour les victimes non seulement dans la réparation de leurs préjudices mais dans tous les aspects relevant notamment de la procédure pénale.

Conseils pratiques

Avant toute chose, vous devez avoir à l’esprit quelques points pratiques :

Il est essentiel de conserver un maximum de preuves en faisant des photos sur les lieux de l’accident, en récoltant autant que possible les identités des personnes qui ont pu assister à l’accident afin de leur demander d’établir des attestations par la suite.

Le certificat médical initial ou CMI est le premier document médical remis à la victime. Il fait mention des dommages constatés. Il constitue un document essentiel dans le processus d’indemnisation, et il doit être conservé bien précieusement. Il faut en outre veiller à ce que le certificat médical initial fasse bien état de tous les dommages de la victime. Il sera en effet difficile de prouver avoir subi un dommage du fait de l’accident si ce dommage ne figure dans le certificat médical initial.

Tous les éléments médicaux doivent être conservés, compte-rendu des pompiers s’ils sont intervenus, rapport de police, certificats médicaux, ordonnances, prescriptions, comptes rendus d’opération ou d’examens.

Il ne faut pas oublier de demander à chaque médecin consulté après l’accident et en conséquence de l’accident, des comptes rendus établissant le lien entre le dommage pour lequel il est consulté, et l’accident, s’il est établi bien entendu.